Michèle Mühlemann

CHANTEUSE AMOURDEUSE

ESPACE
PRO

Mimi et Clode

1994 - enregistrement public - 11 titres - 49 '

auto-produit, non distribué....

1er CD, très bien enregistré par Blaise Grandjean en live et en un soir à l'Espace Barré, Lausanne ! Ce disque est plein de fraicheur et de spontanéité. Avec la collaboration exceptionnelle de William Fierro, guitariste, mais aussi auteur, compositeur, interprête colombien exilé en Suisse...
..La pochette est de Philippe Maeder, les photos de Julie de Tribolet. 

  

quelques extraits

Encore tombée
paroles
Dame sophistiquée
paroles
A Paris c'est le printemps
paroles
Le tube de l'hiver
paroles
Quelques maux
paroles
tourner
paroles
Frontières de misère
paroles
J'ai mérité d'hériter d'hérédité
paroles
Le tango de tous ceux qui chantent faux
paroles
mon tonton
paroles

presse

Elle donne la vie et chante la vie. Mimi est chanteuse, interprète, auteur, un peu compositeur et sage-femme. Depuis sa tendre enfance, selon la formule consacrée aux artistes, elle rêvait de pousser la chansonnette sur scène… A 14 ans, ses premiers textes, à 18 ans, une rencontre qui aboutira sur les microsillons d’un compact. Mimi et Clode, c’est Michèle Mühlemann et Claude Cavalli , et beaucoup de fleurs pour de la variété teintée d’humour. Ils sont Chaux-de-Fonniers et nourrissent quelques rêves. Lui facteur de piano, elle sage-femme ou encore « Moi auteur toi compositeur ». A 18 ans Mimi rencontre Clode l’air dégingandé, dit-on de lui. Elle est jolie, dit-on d’elle. Le couple s’affiche sur les scènes avec ce zeste de différence qui leur fait honneur.
…Cavalli tutoie le talent accompagné par les notes de son clavier… Il suffisait d’ajouter une touche d’humour indispensable au style cabaret. Et les textes en sont parsemés, les paroles aussi… Ils dédient un tango à Cuche et Barbezat, et à tous ceux qui chantent faux. Ils imaginent le petit frère de la Tour Eiffel en voyant la forme suggestive de l’Obélisque. Ils chjantent le « tube de l’hiver ». Enfin, ils jouent d’un peu de poésie, d’émotions, de ces sentiments qui secouent les cocotiers de l’âme et sur lesquels il faut bien un jour accrocher des mots.
THIERRY CLEMENCE L’EXPRESS

Elle a 24 ans, un sourire éclatant et une voix dont l’originalité commence à s’imposer sur les scènes romandes et parisiennes. Auteur et interprète, la Chaux-de-Fonnière Michèle Mühlemann n’a pas  pour autant abandonné son métier de sage-femme : elle l’exerce aujourd’hui à temps partiel, histoire de faire bouillir une marmite que sa vocation artistique ne peut encore seule alimenter. Mais le bébé dont elle est le plus fière, c’est sans doute le pétillant CD qu’elle a sorti l’année dernière avec son complice, Claude Cavalli , talentueux musicien et compositeur. Un cocktail de onze chansons aux saveurs de cabaret, aux parfums tendres ou décapants,. L’enfant-laser s’appelle « MIMI ET CLODE », il a bonne mine, et sa frimousse est tantôt drôle, tantôt émouvante. Entre poupons et chansons, Mimi voue une véritable passion aux chevaux… « L’équitation et le travail dans les écuries m’ont beaucoup appris. Tenez, lorsque j’ai le trac ou que je bute sur la composition d’un texte, je repense à la façon d’aborder un concours d’obstacles. Sur scène comme en équitation, il faut prendre son élan, s’accrocher, maîtriser et hop, sauter sans hésiter… »
P.N LE SILLON ROMAN

… Accompagnés par William Fierro à la guitare, ce tour de chant réusit à allier humour et désinvolture avec suffisamment de talent pour faire oublier les accrochages du live.
SWISS MUSI INFO

…Leur répertoire se veut résolument café-théâtre. Il compose, elle écrit les textes. Ils ont mitonné onze chansons, allant de l’angoisse de la page blanche à un tango dédié à tous ceux qui chantent faux et dont l’interprétation est elle-même déraillante…
24 HEURES

La chanson café-théâtre romande a une tradition reconnue. Yvette Théraulaz et tous les autres peuvent être rassurés : la relève est assurée. La preuve la plus touchante en est apportée par Mimi et Clode. Un duo qui s’est déjà abondamment produit en France, décrochant même une place de finalistes à la Truffe de Platine et se taillant au Point Virgule de Paris une réputation qui lui a permis de s’y produire à plusieurs reprises. Mimi et Clode ont eu le bon goût de demander à Blaise Grandjean de les enregistrer en public pour un disque simplement intitulé « Mimi et Clode ». Le résultat est excellent, les chansons entraînantes, souvent drôles… Mais aucun disque – pas même ceux de Sarclo – ne reflétera jamais cette atmosphère si particulière des cafconces. Leur dépouillement, leur authenticité, leur côté anar et surtout leur proximité qui rend toute triche impossible. Nous autres rockeux, on ferait bien de s’en souvenir de temps à autres…
FUSION MAGASINE

Bien sûr la scène manque un peu, comme pour tout spectacle de cabaret. On voudrait voir et pas seulement rire d’entendre. Demi-mesure en CD : ils sont là pour nous amuser, nous dépayser… Les titres à eux seuls laissent présager d’une verve pas toujours rose, mais souvent juste et franchement drôle : du Tube de l’hiver (dans les Montagnes, ça dure plus longtemps que l’été) au tango de tous ceux qui chantent faux, en passant par quelques maux et la page blanche…
La formation du duo date de mars 1991. En avril de l’année suivante, il était consacré « meilleur espoir » par la médiaille d’or de Saignelégier. Décembre de cette année faste, il était le coup de cœur du Point Virgule à Paris. Fin de l’année suivante, il participait à la revue de Cuche et Barbezat, au Locle. En juillet 1994, il était finaliste de la Truffe de Platine à Périgueux. Le mois suivant, il participait au festival d’été du Point Virgule à Paris. Et toujours, il tournait en Suisse et en France… Mimi et Clode se sont séparés, les yeux dans les yeux et sans trémolos dans la voix pour créer chacun un spectacle de chansons.
Vous dire encore qu’ils sont sage-femme et facteur de pianos, qu’ils ont l’âge de leurs chansons… Pas même la cinquantaine en s’y mettant à deux…Et qu’ils voient leurs photos en bleu et en fleurs avec une théâtralité qui fait une fois de plus regretter que ce CD-là n’ait pas encore joint le spectacle à la musique. Si vous n’avez pas l’occasion d’entrer dans la salle, sautez sur votre chaîne pour écouter ce super-CD.
LE COURRIER NEUCHÂTELOIS

Mimi et Clode proposent ici onze titres aussi fleuris que la pochette de leur disque. Des chansons écrites avec le talent de ceux qui ont quelque chose à dire et savent le mettre en rime. Avec esprit et sensibilité en plus, ce qui ne gâte rien, et aussi parfois avec humour, comme dans « le tango de tous ceux qui chantent faux » ou « le tube de l’hiver » ou dans les textes de présentation annonçant l’une ou l’autre chanson. Bien de chez nous, Mimi et Clode ne donnent pourtant pas dans le régionalisme, (ou si peu !) mais s’adressent à tous les publics amateurs de chanson française au vrai sens du terme, c’est-à-dire faite d’un texte intelligent et poétique ainsi que d’une musique harmonieuse (quoique le tango… !) C’est un disque intime et frais qui vaut certainement plus que les prétentions des deux auteurs en le réalisant. Avec onze titres interprétés par Mimi (surtout) et Clode (au piano), ces derniers démontrent que la chanson digne d’intérêt n’est pas l’apanage des grandes marques ni des productions
À grand spectacle. Le charme, la proximité et la simplicité remplacent avantageusement ici la sphistication technique. Un album fqui ne déparera pas une discothèque de chanson francophone.
L’IMPARIAL

Mimi et Clode ne manquent pas d’humour !
LE MATIN (…le journal vite lu ? ! ?)