Minuscule

J’suis pas à la Hauteur
De mes rêves les plus chers
Je s’rai jamais l’auteur
Des chansons que j’espère

Tu sais, qui font mal dedans et rire dehors avec des musiques qui cjhatouillent la tête et des paroles toutes simples, ordinaires…

Ca y’est ça m’reprend
Je me sens minuscule
Une toute petite enfant
Amon âge c’est ridicule
Mais je n’peux rien y faire
Ca m’attrappe et m’agrippe
Ca me plonge en enfer
Ca m’fait mal et j’panique

J’suis pas à la hauteur
De toutes mes exigences
Faut dire qu’tous les secteurs
Ont tell’ment d’importance

Eh oui !L’Amour avec un gros â,c’est déjà tout un programme ! Si en plus tu ajoutes la chanson avec un grand ch, rien que ça j’suis pas sûre d’y arriver et si j’y arrive pas j’serai trop déçue !… J’vois pas d’issue…Oh non !

(refrain)

J’suis pas à la hauteur
Même des trucs les plus cons
Tout finit par me faire peur
Même sauter du balcon

Oh, j’ai déjà réfléchit, mais le poison ce doit être des souffrances z’atroces...S’couper les veines c’est trop lent, t’as l’temps d’changer d’avis... Sinon y’a le gau ! Ouais mais tu risques de faire exploser les autres... frlll ou la corde ! ah... (y pense vraiment)

J’suis pas à la hauteur
Mais après tout je m’en fou
C’est même libérateur
De se savoir en dessou

A plat ventre, on a plus peur de tomber ! Et du coup Yahouhou ! tu te permet tout ! et en plus, eh ! eh : (enchainer directement avec le LA)

Du haut d’ma petitesse
J’vois les godasses des grands
Qui passent à toute vitesse
Et là Ca d’vient flagrant
Ils marchent tous droits et fiers
Ne voient plus qu’ils se trompent
Mais l’erreur est grossière
Pas un n’est dans ses pompes
Et ils marchent tous dans la merde
Sans s’en apercevoir
Ils savent pas ce qu’ils perdent
C’est tell’ment drôle à voir !

(Michèle Mühlemann)