J'ai mérité d'hériter d'hérédité

Elle est née il y longtemps
Mais reste dans le vent
Ses deux yeux sont profonds
Grands ouverts sur le monde
Elle habite une vieille maison
Qui abrite ses émotions

Tout plein son grenier
Des étoiles d'araignées
Recouvrent des souvenirs
Qui sont là entassées
Qu'elle veut pas ressasser
Mais qui pourraient servir

Méditer chaque matin
La bible dans les mains
Plus que tout elle y tient
C'est ce qui la maintient
C'est pas demain la veille
Qu'on l'appell'ra la vieille

Elle poursuit ses envies
Ses rêves de petite fille
Qu'elle a toujours en tête
Pour elle même tout de suite
Ce n'est pas assez vite
Jamais rien ne l'arrête

Elle semblait éternelle
à force d'être belle
Mais un jour mine de rien
Son sourire s'est éteint
Son gros pull préféré
Ne pourra plus la réchauffer

Quant à son héritage
Elle a laissé ce message
Chacun hérite de c'qu'il mérite
Je lègue mon âme à Dieu
Ceci est mon seul voeux
Pour le reste soyez bons arbitres

(Michèle Mühlemann / Claude Cavalli)